Et soudain, tout le monde me manque (+ avant-première)

Affiche du film "Et soudain, tout le monde me manque"

Affiche du film "Et soudain, tout le monde me manque"

Mélanie Laurent et Michel Blanc… Ces deux noms ont suffi à placer ce film dans mes priorités, tant j’apprécie le jeu et la spontanéité de ces deux acteurs. Aussi, quand j’ai appris qu’une avant-première suivie d’un débat avec l’équipe du film était organisée à l’UGC Ciné Cité Bercy la veille de la sortie nationale, je ne pouvais pas louper cette occasion, en espérant pouvoir y rencontrer les deux têtes d’affiche. Je n’ai pas été déçu… Ni par le film, ni par l’avant-première !

Justine (Mélanie Laurent)

Justine (Mélanie Laurent)

Justine, jolie jeune femme, travaille dans un cabinet de radiologie, où son patron la surnomme « Miss diagnostic ». Venant tout juste de rompre avec son petit ami, elle squatte chez Dom, sa demi-soeur, et Bertrand, son beau-frère. Ces derniers, amoureux mais ne pouvant pas avoir d’enfant par la voie naturelle (la raison est donnée dans le film…), cherchent à adopter un enfant. Lors d’un repas de famille, Eli, le père de Justine et Dom, leur annonce – visiblement tendu en craignant la réaction de ses filles – que sa nouvelle femme (Suzanne) est enceinte. Les deux sœurs sont alors abasourdies, et même révoltée en ce qui concerne Justine, visiblement animée d’un profond sentiment rebelle envers son paternel. On découvre alors qu’au sein de la famille les relations sont loin d’être au beau fixe… Eli ne se réjouit pas d’être à nouveau père, et en fait part autour de lui. Pendant ce temps, Justine croise un jeune homme qui la séduit à deux pas de son travail, et qui – malgré un accueil plutôt repoussant de la part de Cécilia, sa collègue secrétaire médicale – fait le forcing pour provoquer une rencontre avec la jolie blonde. Avec succès… Petit à petit, on apprend que Justine change fréquemment de petit ami, et qu’à chaque fois son père s’arrange pour bien s’entendre avec ses gendres et rester en contact avec eux après la rupture, en secret bien entendu… On découvre aussi à Justine une passion pour l’art abstrait, et une fâcheuse manie de passer ses soirées à scanner ou radiographier des personnes ou choses variées (petit ami, poisson de l’accueil, chien d’un patient, frigo de sa soeur…) en cherchant à créer quelque-chose d’original. Ce qui risque de déplaire au docteur s’il s’en aperçoit… Outre le golf et les affaires, la principale activité d’Eli semble être de se mettre à dos toute sa famille, comme lorsqu’il fait une proposition tout à fait incongrue à sa femme et à sa fille, provoquant un gros clash, et lorsqu’il se mêle encore d’un peu trop près à la vie sentimentale de sa fille cadette… Mais un évènement va l’inciter à se remettre en question et à tenter de se réconcilier avec tout le monde. Va-t-il y parvenir ? N’est-il pas trop tard ?

Le repas où tout dérape... (Mélanie Laurent, Florence Loiret-Caille, Claude Perron, Michel Blanc et Sébastien Castro)

Le repas où tout dérape... (Mélanie Laurent, Florence Loiret-Caille, Claude Perron, Michel Blanc et Sébastien Castro)

Jennifer Devoldère, pour son second long métrage en tant que réalisatrice (et sa seconde collaboration avec Mélanie Laurent), a réussi à mélanger plusieurs genres. Tout commence comme une comédie, on rit beaucoup grâce à des situations particulièrement drôles, des répliques bien senties, et des personnages hauts en couleur. Mais petit à petit, au fur et à mesure que l’on avance dans la relation père-fille, le film bascule dans un registre plus sérieux, pour ne pas dire grave, et le final est particulièrement surprenant. Sans vouloir trop en dire, pour ne pas gâcher le plaisir, on passe par toute une palette d’émotions. J’ai beaucoup aimé ce film, à la fois drôle et touchant. Les acteurs sont tous particulièrement bons, pour ne pas dire excellents : Mélanie Laurent et Michel Blanc, fidèles à eux-mêmes, efficaces tout en restant sobres et sincères; Guillaume Gouix en séducteur presque macho, Sébastien Castro en homme qui dégage tout sauf de l’énergie et du dynamisme, Manu Payet, Claude Perron, Florence Loiret-Caille, Géraldine Nakache… Chacun apporte sa pierre à un édifice réussi.

Ma note : 5/5

Justine (Mélanie Laurent) et son père Eli (Michel Blanc)

Justine (Mélanie Laurent) et son père Eli (Michel Blanc)

J’ai déjà assisté, depuis plusieurs années, à un bon nombre d’avant-premières à Bercy ou ailleurs. Si parfois (souvent) la venue de l’équipe du film se résume à un bref passage du réalisateur accompagné d’un ou deux seconds rôles – ce qui est malgré tout souvent sympathique et intéressant – pour présenter le film sans trop en dire avant la projection, nous avons parfois aussi la chance de pouvoir passer un long moment avec une bonne partie du casting, et de rencontrer des gens que l’on admire parfois depuis longtemps, en toute simplicité. Ce fut le cas hier puisque Jennifer Devoldère est venue accompagnée de Mélanie Laurent et Michel Blanc, Guillaume Gouix et Sébastien Castro – tous deux présents dans la salle parmi les spectateurs pour voir le film, rejoints un peu plus tard par Manu Payet et Daniel Cohen. Les questions furent nombreuses, chacun y a répondu avec gentillesse et humour (notamment Michel Blanc et Manu Payet qui ont beaucoup fait rire l’assemblée), et le débat s’est terminé avec une Mélanie Laurent hyper-disponible, qui s’est prêtée au jeu des photos et autographes pendant près d’un quart d’heure, sans jamais quitter son sourire. Comme quoi le talent et la célébrité n’empêchent pas la gentillesse. Merci à eux de nous avoir permis de passer une magnifique soirée, grâce au film et à leur présence. Ci-dessous quelques photos prises au cours de cette avant-première :

L'équipe du film (Guillaume Gouix, Mélanie Laurent, Jennifer Devoldère, Sébastien Castro, Michel Blanc)

Léquipe du film (Guillaume Gouix, Mélanie Laurent, Jennifer Devoldère, Sébastien Castro, Michel Blanc)

L'équipe du film (Guillaume Gouix, Mélanie Laurent, Jennifer Devoldère, Sébastien Castro, Michel Blanc, Manu Payet, Daniel Cohen)

Léquipe du film (Guillaume Gouix, Mélanie Laurent, Jennifer Devoldère, Sébastien Castro, Michel Blanc, Manu Payet, Daniel Cohen)

Guillaume Gouix et Mélanie Laurent

Guillaume Gouix et Mélanie Laurent

Sébastien Castro et Michel Blanc

Sébastien Castro et Michel Blanc

Sébastien Castro, Michel Blanc, Manu Payet et Daniel Cohen

Sébastien Castro, Michel Blanc, Manu Payet et Daniel Cohen

Mélanie Laurent et Jennifer Devoldère

Mélanie Laurent et Jennifer Devoldère

Mélanie Laurent

Mélanie Laurent

Affiche : UGC Distribution
Photos film : www.allocine.fr (Fiche du film ici)
Photos avant-première : CinéScrat

Publicités

8 réflexions au sujet de « Et soudain, tout le monde me manque (+ avant-première) »

  1. Très bon souvenir effectivement 🙂

    Merci pour ton lien, je viens de découvrir ton blog et je pense que je vais le visiter régulièrement !!!

    Si tu veux j’ai presque une trentaine de photos de cette avant-première, forcément je n’avais pas la place pour tout mettre mais je peux t’envoyer un lien vers l’album si ça t’intéresse.

  2. Hey!

    J’aime beaucoup ton site! Je le connaissais pas non plus, c’est en cherchant des photos de la première à Bercy que j’suis tombée sur le tien 🙂

    Oui! J’veux bien voir tes photos! Moi j’en ai pas fait énormément parce que j’ai filmé en temps, je cherche d’ailleurs à la mettre sur mon site… C’est dommage parce qu’elle est sympa!
    E

  3. Oups! ça s’est validé j’avais pas fini lol
    Elles sont bien tes photos! Tu devais être tout devant ou du moins dans les 1ers rangs. Pour les photos c’est bien mais pour regarder un film j’aime pas trop..
    Enfin bon, si ça te gène pas de me passer le lien pour que vois ton album ça serait sympa 🙂

    A bientôt.

    • J’étais au premier rang 🙂 Effectivement c’était impeccable pour les photos, mais pour le film ça faisait un peu mal aux yeux, et encore (heureusement que) ce n’était pas un film en scope !!! Mais bon quand on a une chance de voir Mélanie Laurent et Michel Blanc de près on oublie la proximité de l’écran et les yeux s’adaptent !!!

      J’allais te demander comment tu avais connu mon blog (pour le moment aucune pub à l’extérieur à part sur Facebook auprès de mes amis) mais j’ai donc la réponse. Je t’envoie le lien vers les photos par mail (si celui que tu as utilisé pour poster tes commentaires est le bon).

      A bientôt !

  4. Moi aussi j’étais présent ! 😀

    Très bon article que je ne peux que plussoyer 😉
    Le film nous permet de passer une bonne soirée, le rire est au RDV. On voit aussi l’évolution des personnages du film, ce qui est intéressant.

    Et quelle avant-première… Mélanie Laurent a bien joué le jeu des autographes, des poses photos. Très charmante, mais d’une disponibilité appréciable et appréciée (par nous, mais aussi par l’équipe d’UGC).

    Bref, soirée à renouveler !!!

  5. Ah ce film je dis oui oui, et re-oui ! Si je suis allée le voir, c’est notamment motivée par ta critique 😉
    Mélanie Laurent est juste époustouflante dans ce film, comme dans beaucoup d’autres rôles mais elle était vraiment là où je ne l’attendais pas. Elle a un formidable don pour passer d’une émotion à une autre avec brio.
    Un excellent moment ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s