Monsieur Papa

Affiche du film "Monsieur Papa"

Affiche du film "Monsieur Papa"

J’aime beaucoup Kad Merad acteur. J’avais donc déjà ajouté ce film à ma liste de séances à programmer depuis longtemps… Ce n’est que récemment que j’ai découvert que le réalisateur n’était autre que Kad lui-même, faisant ainsi ses débuts de l’autre côté de la caméra ! Raison de plus pour aller voir « Monsieur Papa ».

Marius (Gaspard Meier-Chaurand) est heureux avec Marie, sa mère (Michèle Laroque), mais il lui manque un père

Marius (Gaspard Meier-Chaurand) est heureux avec Marie, sa mère (Michèle Laroque), mais il lui manque un père

Marius a 12 ans, et vit depuis toujours seul avec sa mère, Marie Vallois, célibataire et patronne d’un grand groupe de travaux public. Passionné de dessin, jusque là sans histoires, le petit garçon commence à être moins sérieux à l’école, et à faire des bêtises… Un jour, en pleine réunion sur un chantier, avec des clients potentiels et son frère (qui a un poste important dans le même groupe), elle reçoit un coup de fil : elle doit aller d’urgence récupérer son fils au poste de sécurité d’un centre commercial, où il a été pris en flagrant délit par les vigiles. Lorsque sa mère lui demande des explications, Marius lui fait comprendre qu’il aimerait enfin savoir qui est son père, et le rencontrer. Problème : Marie ne connait pas le père de son enfant. C’est un homme qu’elle a rencontré par hasard dans un cimetière, avec qui elle a passé une nuit, et qu’elle n’a jamais revu par la suite. Elle a bien cherché à le retrouver après la naissance de son fils, mais en vain. Elle ne connait même pas son nom… Malgré les conseils de son entourage (notamment sa soeur, photographe et confidente) Marie se refuse à dire la vérité à son fils, et préfère lui inventer un père explorateur, parti très loin, sans laisser d’adresse. Mais Marius est têtu, et entreprend de lancer lui même des recherches sur Internet, au risque de rencontrer des inconnus… Le jour où Marie croise tout à fait par hasard un homme dans le hall de l’immeuble où elle travaille, elle a une idée : elle va demander à cet homme de se faire passer pour le père de Marius, avec pour but de le décevoir et de ne surtout pas lui donner envie de le revoir… Cet homme, c’est Robert Pique. Au chômage depuis trop longtemps, il gagne sa vie en repassant le linge de ses voisins d’immeuble, et s’occupe en entraînant les gamins du quartier à jouer au rugby sur un petit terrain de fortune. Robert n’a rien d’un explorateur, vit dans le quartier chinois et est secrètement amoureux de sa jeune voisine du dernier étage. Marius n’est pas dupe et comprend vite que cet homme n’est pas son vrai père, mais décide de profiter de la situation et se rapproche de plus en plus de Robert, demandant même à sa mère d’aller habiter chez lui à la prochaine rentrée. Après ses difficultés à signer un gros marché pour son travail, la jalousie et les reproches de son bourgeois de frère, et l’impatience de son amant Kleber, voilà un souci de plus à gérer pour Marie… Robert va-t-il, devant l’insistance de Marie, et plutôt à contre-cœur, parvenir à se faire détester par Marius ? Que va-t-il advenir de ces trois personnages, dorénavant liés par le fruit du hasard et un plan qui se retourne contre son auteur ?

Robert Pique (Kad Merad) joue les pères de substitution auprès de Marius (Gaspard Meier-Chaurand)

Robert Pique (Kad Merad) joue les pères de substitution auprès de Marius (Gaspard Meier-Chaurand)

Pour sa première réalisation, Kad Merad signe là un film touchant, sympathique, sur un sujet plutôt original. Le casting (avec quelques guest-stars plutôt inattendues) est efficace : Michèle Laroque en mère dépassée par les évènements et qui tente de maintenir la tête hors de l’eau, Kad Merad en chômeur résigné mais qui s’attire la sympathie de beaucoup de gens, Vincent Perez en frère aux dents longues,  pédant et agaçant, et surtout le jeune Gaspard Meier-Chaurand, dont c’est la première apparition à l’écran et qui joue très bien. Le film pourrait donc être excellent, s’il n’y avait ces longueurs… A plusieurs moments il ne se passe pas grand chose, et le film manque parfois de rythme. Cela n’empêche que le dénouement est sympathique, et que pour une première réalisation on a vu bien pire ! J’attends avec impatience le prochain film réalisé par Kad.

Ma note : 3/5

Marius (Gaspard Meier-Chaurand) s'attache de plus en plus à Robert (Kad Merad), au grand dam de Marie (Michèle Laroque)

Marius (Gaspard Meier-Chaurand) s'attache de plus en plus à Robert (Kad Merad), au grand dam de Marie (Michèle Laroque)

Photos film : www.allocine.fr (Fiche du film ici)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s