L’affaire Rachel Singer

Affiche du film "L'affaire Rachel Singer"

Affiche du film "L'affaire Rachel Singer"

Je suis allé voir ce film par pure curiosité, sans en attendre quoi que ce soit, après avoir simplement lu le synopsis. Casting intéressant, critique globalement enthousiaste, je voulais m’en faire ma propre idée. Et je n’ai pas regretté mon choix !

Le trio Rachel Singer (Jessica Chastain), David Peretz (Sam Worthington) et Stephan Gold (Marton Csokas) est accueilli en héros à son retour en Israël

Le trio Rachel Singer (Jessica Chastain), David Peretz (Sam Worthington) et Stephan Gold (Marton Csokas) est accueilli en héros à son retour en Israël

Tel-Aviv, période contemporaine, une jeune femme présente son nouveau livre devant une assemblée bien fournie et enthousiaste. Elle y raconte l’histoire héroïque de trois jeunes agents du Mossad qui, en 1965, sont allés mener à bien une mission délicate à Berlin-Est : retrouver, arrêter et ramener en Israël le Professeur Vogel, plus connu comme « le chirurgien de Birkenau », un homme qui a pratiqué des expériences cruelles sur des prisonniers du camp de concentration, notamment des femmes et des enfants. L’homme doit être jugé et puni en conséquent, mais la tâche s’annonce particulièrement délicate. L’auteur du livre est particulièrement bien informé, et pour cause, il s’agit de Sarah, fille de Rachel Singer et Stephan, qui formaient avec David Peretz le trio qui fut acclamé en héros à son retour de Berlin quelques dizaines d’années plus tôt. Vogel n’était pas avec eux, mais a été abattu par Rachel en tentant de leur échapper. Le livre et son auteur sont véritablement acclamés, mais Rachel Singer, présente à la cérémonie, semble distante et soucieuse. Comme si elle cachait quelque chose. Quelques instants auparavant, Stephan, père de Sarah et mari de Rachel, est allé rendre visite à David Peretz, lequel a préféré se jeter sous un camion plutôt que de suivre son ancien partenaire devenu haut responsable au Mossad. Après la cérémonie, Stephan apprend la nouvelle à sa femme et souhaite savoir pourquoi ils se sont revus peu de temps avant. On finit par apprendre que, quelque part au fin fond de l’Ukraine, un vieil homme a déclaré à un journaliste être le chirurgien de Birkenau, et s’apprête à lui accorder une interview. Le malaise est profond entre les deux époux, et on finit par comprendre que les trois héros cachent en fait un lourd secret depuis des années : Vogel n’a pas été abattu, mais s’est enfui… Comment les trois jeunes gens en sont arrivés là, à cet échec cuisant puis à ce mensonge, en 1965 ? Est-ce réellement le chirurgien de Birkenau qui a décidé de parler probablement à l’aube de sa vie ? Rachel Singer, seule rescapée valide (David s’est donc suicidé, et Stephan est en fauteuil roulant) va devoir partir en Ukraine pour vérifier qui est cet homme, et pour remettre les choses en ordre s’il s’agit bien de leur cible manquée quelques décennies auparavant… Leur honneur est en jeu, vis à vis d’une nation qui les considère en héros, mais aussi le livre de Sarah, laquelle n’est bien sûr au courant de rien.

Rachel Singer (Jessica Chastain) doit nourrir son otage, le professeur Vogel alias le chirurgien de Birkenau (Jesper Christensen)

Rachel Singer (Jessica Chastain) doit nourrir son otage, le professeur Vogel alias le chirurgien de Birkenau (Jesper Christensen)

Ce film peut paraître un peu long de prime abord, notamment en première partie, mais on comprend le but en seconde partie. Le film se compose en fait de deux histoires, celle du jeune trio d’agents du Mossad en 1965, et celle des personnages actuels, qui ont forcément vieilli, et ont vécu des décennies avec un lourd mensonge sur la conscience. Les deux périodes se mélangent grâce à d’astucieux flashbacks, et petit à petit la vraie histoire de 1965 se met en place, on comprend ce qui s’est réellement passé, et pourquoi… Puis on revient sur la période contemporaine et la nouvelle mission qui est imposée à Rachel Singer. Le casting est excellent, notamment les agents de 1965 : Sam Worthington – qui a laissé de côté le bleu de James Cameron -, Marton Csokas, et Jessica Chastain. Pour les personnages actuels, c’est surtout le personnage de Rachel qui est mis en valeur, interprété par une très bonne Helen Mirren, qui après « R.E.D. » enchaîne avec un nouveau film d’action. Jesper Christensen, qui joue le professeur Vogel (alias le chirurgien de Birkenau), est lui aussi très crédible dans le rôle de l’homme « rangé » au passé cruel. On ne voit rien de ce qu’il a fait (à part des photos) mais le personnage dégage quelque chose d’inquiétant, de glaçant. Au final j’ai vu un très bon film, avec un suspense haletant, et une magnifique interprétation. Un film que je reverrai avec plaisir.

Ma note : 4/5.

Rachel Singer (Helen Mirren) doit réparer les conséquences d'un échec et d'un lourd mensonge

Rachel Singer (Helen Mirren) doit réparer les conséquences d'un échec et d'un lourd mensonge

Photos film : www.allocine.fr (Fiche du film ici)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s