Hop

Affiche du film "Hop"

Affiche du film "Hop"

A force de voir la bande-annonce il y a quelques mois, je suis vite devenu impatient de découvrir les aventures de ce petit lapin, en espérant une belle 3D et un film sympa. Finalement le film n’est quasiment exploité qu’en 2D et sa publicité a considérablement diminué par rapport au début de l’année. Pour quelles raisons ? Je n’en sais rien, mais ça ne m’a nullement découragé d’aller le voir !

Fred (James Marsden) se voit confier une mission par sa soeur Sam (Kaley Cuoco)

Fred (James Marsden) se voit confier une mission par sa soeur Sam (Kaley Cuoco)

Lorsqu’il était enfant, le petit lapin Robbie aimait beaucoup parcourir l’immense fabrique de chocolats et bonbons de l’île de Pâques en compagnie de son père, le Lapin de Pâques, maître des lieux. Robbie était fier de savoir qu’un jour, ce serait lui qui succéderait à son père et rendrait heureux des milliers et des milliers de petits enfants sur toute la Terre. Quelques années plus tard, le Lapin de Pâques est prêt à passer la main à son fils à l’aube des fêtes de Pâques. Mais Robbie, adolescent, n’a plus du tout envie d’être Lapin de Pâques : son rêve est maintenant de devenir batteur dans un groupe de rock et ainsi de parcourir le Monde. Après une dispute avec son père, et à la veille de la passation de pouvoir, Robbie décide de s’enfuir seul, et d’aller tenter sa chance à Hollywood. Fred, de son côté, a aussi quelques soucis avec sa famille : au chômage après la fermeture de sa dernière entreprise, il a du retourner vivre chez ses parents, avec ses deux sœurs dont une adoptive. Un soir, le dîner se transforme pour lui en véritable conseil de famille : ses parents et ses sœurs lui reprochent de ne pas avoir trouvé de travail au bout de plusieurs mois, et de ne pas faire grand chose de sa vie… Ils décident donc de lui donner non pas un coup de main mais plutôt un coup de pied au derrière, en le sommant de quitter la maison et de trouver un job. Alors qu’il s’apprête à dormir dans sa voiture, sa sœur Samantha le rattrape et lui propose discrètement de l’aide : grâce à une connaissance, elle lui a décroché un entretien dès le lendemain dans une grosse société de jeux vidéos. Quant au problème de logement, elle a aussi une solution : son patron est parti pour plusieurs semaines et lui a confié les clés de sa maison de Beverly Hills avec pour consigne de bien la garder, et de nourrir ses deux chiens de garde. Ayant peur des chiens, Sam propose à son frère de la remplacer et ainsi de loger dans cette maison le temps de trouver un travail. Sur la route, Fred percute un animal qui traversait juste devant lui dans l’obscurité. C’est Robbie, qui fait mine d’être blessé en espérant que le conducteur aura pitié de lui et l’hébergera. Lorsque Fred entend que le lapin lui parle, il n’en croit pas ses oreilles mais finit difficilement par accepter d’héberger l’animal, pensant qu’il se réveillera en sursaut et fait un simple cauchemar. Mais il va vite se rendre compte que Robbie n’est pas un lapin comme les autres. Et c’est le début des ennuis ! Pour Fred, qui va devoir supporter ce lapin un peu gaffeur. Pour Robbie, qui va se retrouver traqué par les forces spéciales de l’île de Pâques, les bérets roses. Mais aussi pour son père, le Lapin de Pâques, qui est abattu par la fugue de son fils et ne voit pas que le fidèle Carlos, un poussin qui travaille pour lui depuis longtemps, prépare en fait un coup d’état pour récupérer le poste…

Robbie, lui, ne rêve que d'une chose : devenir batteur dans un groupe de rock

Robbie, lui, ne rêve que d'une chose : devenir batteur dans un groupe de rock

Le film met un peu de temps à se mettre en place, la première partie fait sourire mais est un peu plate… Heureusement, petit à petit on s’attache aux personnages, et l’intrigue bat son plein. Ce mélange d’images de synthèse (les animaux, l’usine de l’île de Pâques) et d’images réelles (Fred et les autres humains, ainsi que le monde qui les entoure) est magnifique visuellement. James Marsden est très bon dans le rôle de Fred, devant la plupart du temps donner la réplique à des personnages virtuels, ce qui n’a pas du être évident à tourner. Le lapin Robbie est très bien fait, et même si on est loin de « Charlie et la chocolaterie », l’usine à chocolats et à bonbons donne faim… Un film mignon donc, avant tout destiné aux plus jeunes, avec de l’humour et de la tendresse, mais qui se laisse regarder avec plaisir.

Ma note : 4/5.

Robbie et Fred (James Marsden) vont devoir compter l'un sur l'autre pour réaliser leurs rêves...

Robbie et Fred (James Marsden) vont devoir compter l'un sur l'autre pour réaliser leurs rêves...

Photos film : www.allocine.fr (Fiche du film ici)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s