La guerre est déclarée (+ avant-première)

Affiche du film "La guerre est déclarée"

Affiche du film "La guerre est déclarée"

J’ai eu la chance et le plaisir d’assister, lundi 22 août, à une avant-première privée du film « La guerre est déclarée » organisée par Canal + dans leur salle de projection de Boulogne-Billancourt, suivie d’une rencontre avec Valérie Donzelli (réalisatrice, co-scénariste, actrice principale) et Jérémie Elkaïm (co-scénariste, acteur principal). Avant-même cette avant-première, ce film m’intéressait pour en avoir lu beaucoup d’éloges (Festival de Cannes, Festival de Cabourg et Festival Paris-Cinema) mais aussi pour l’histoire qu’il raconte.

Pour Juliette (Valérie Donzelli) et Roméo (Jérémie Elkaïm), les premiers instants sont idylliques

Pour Juliette (Valérie Donzelli) et Roméo (Jérémie Elkaïm), les premiers instants sont idylliques

Le film débute par une scène simple, celle d’une mère qui accompagne son petit garçon d’à peine une dizaine d’années à un examen médical. Scène qui a toute son importance car elle va nous permettre de mieux appréhender la suite du film. C’est à cette occasion que Juliette, la jeune femme, se replonge quelques années en arrière, et repense à sa rencontre avec Roméo. C’est au cours d’une fête que les deux jeunes gens se sont mutuellement tapés dans l’oeil, prélude à une intense histoire d’amour. Quelques mois après naît Adam, fruit de leur union. Pour le jeune couple, les débuts sont difficiles : le bébé pleure souvent. Beaucoup même… Au point que ses parents décident de l’emmener consulter le Dr Prat. Cette dernière les rassure et leur donne quelques conseils pour calmer les crises de pleurs d’Adam. Le temps passe, Adam grandit et pleure moins, mais se met subitement à vomir de façon spectaculaire, sans prévenir, sans raison évidente. Ce qui provoque l’inquiétude de ses parents, Roméo en tête, qui s’inquiète également qu’à 18 mois son fils ne sache toujours pas marcher. Le couple décide de retourner voir le Dr Prat, qui se veut dans un premier temps rassurant. Mais soudain, lorsqu’elle constate qu’Adam présente une petite dissymétrie faciale, le visage de la pédiatre devient grave, et elle invite Roméo et Juliette à emmener d’urgence leur fils chez un neurologue, sans en dire plus. Devant partir à Marseille pour un travail, Juliette parvient grâce à une connaissance à décrocher un rendez-vous chez un grand neurologue de l’hôpital de La Timone le soir même. Accompagnée d’une proche, la jeune femme saute dans le TGV avec son bébé. Quelques heures plus tard, le verdict tombe : Adam souffre d’une tumeur au cerveau, qui est heureusement opérable. Et il faut agir très rapidement. Pour le jeune couple, et leurs proches, c’est un véritable coup de massue. Quelques jours auparavant, tout allait bien, et d’un seul coup le bébé doit être opéré d’urgence car en danger de mort. Après mûre réflexion, Roméo et Juliette décident que leur enfant sera opéré à Paris (plutôt qu’à Marseille) pour avoir le meilleur chirurgien possible et pouvoir bénificier du soutien de leurs familles, résidant en région parisienne. Le Professeur Christian Sainte-Rose détient entre ses mains le sort d’un petit garçon, et pour ses parents c’est le début d’une nouvelle vie, au cours de laquelle leur amour va être sérieusement mis à l’épreuve. Comme le dit Juliette peu avant l’opération : « la guerre est déclarée ». Guerre contre la maladie, contre la mort, contre les menaces qui pèsent sur leur couple…

Adam (César Desseix) est né, et bénéficie de l'attention de ses parents Roméo (Jérémie Elkaïm) et Juliette (Valérie Donzelli)

Adam (César Desseix) est né, et bénéficie de l'attention de ses parents Roméo (Jérémie Elkaïm) et Juliette (Valérie Donzelli)

J’ai été très touché par ce film. Et à en juger par les applaudissements nourris et sincères des quelques dizaines d’internautes présents à cette projection, dès le début du générique de fin, je n’ai pas été le seul. Poignant, touchant, très bien réalisé, ce film nous plonge dans la vie d’un couple qui va devoir traverser de dures épreuves et se battre pendant de longues années suite à la découverte d’une tumeur au cerveau de leur jeune fils, lequel devra malgré son jeune âge se battre contre une méchante maladie. On se plonge réellement dans le quotidien de ces jeunes gens, on découvre leurs angoisses, leurs craintes, celles de leur entourage, on découvre comment ils parviennent malgré tout à rester soudés, unis, jusqu’à ce final bouleversant, sous forme de victoire. Car oui, on le sait dès le début (d’où l’importance de la toute première scène, comme je le signalais plus haut), le petit garçon s’en sort, au bout de quelques années. Ce qui nous libère, nous spectateurs, de ce poids immense qu’est l’incertitude sur la survie d’Adam. On peut ainsi davantage se concentrer sur l’essentiel, à savoir le quotidien de cette petite famille, sans devoir affronter un suspense qui aurait été malsain. On est ainsi réellement plongés dans leur univers, d’autant plus réaliste que le film est fortement inspiré de la dure mais finalement heureuse réalité qu’ont du affronter Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm avec leur petit Gabriel, que l’on voit d’ailleurs à la fin du film dans le rôle d’Adam, tiré d’affaire. Le casting est efficace, la réalisation très bonne (avec un appareil photo pour mieux s’insérer dans le quotidien des hôpitaux où a eu lieu le tournage), et certaines scènes prennent vraiment aux tripes. Je vous recommande donc vivement ce film qui nous apprend beaucoup de choses sur un sujet méconnu mais malheureusement plus fréquent qu’on ne l’imagine, et qui rend un bel hommage à tout le personnel médical et hospitalier qui oeuvre au quotidien pour tenter de sauver ces enfants malades tout en soutenant également leurs familles. « La guerre est déclarée » a déjà remporté des prix à Cabourg, au festival Paris-Cinema et à Angoulême, a été chaleureusement accueilli à Cannes, et a reçu le label « Cinéastes de demain » décerné par Canal + et UGC.

Ma note : 5/5

Suite à la découverte d'une tumeur au cerveau de leur petit bébé, Roméo (Jérémie Elkaïm) et Juliette (Valérie Donzelli) sont en plein doutes...

Suite à la découverte d'une tumeur au cerveau de leur petit bébé, Roméo (Jérémie Elkaïm) et Juliette (Valérie Donzelli) sont en plein doutes...

Les équipes cinéma de Canal + ont organisé cette projection privée pour faire découvrir ce film à des internautes cinéphiles, et leur faire partager le gros coup de coeur (on pourrait même dire coup de foudre) qu’ils ont eu en le voyant il y a déjà quelques mois. Un grand merci à eux pour leur accueil (notamment Jean-Luc Brunet) et pour nous avoir permis de rencontrer Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm. Les deux comédiens sont venus dès la fin du film et sont restés avec nous plus d’une heure, répondant aux nombreuses questions, racontant les conditions du tournage, et ajoutant régulièrement quelques traits d’humour. Visiblement heureux de l’accueil chaleureux qui leur a été réservé, ils se sont livrés en toute simplicité et sincérité, un grand merci à eux. Ci-dessous quelques photos prises au cours de cette avant-première :

Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm, lors de l'avant-première organisée par Canal +

Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm, lors de l'avant-première organisée par Canal +

Valérie Donzelli, réalisatrice, co-scénariste et actrice principal du film

Valérie Donzelli, réalisatrice, co-scénariste et actrice principal du film

Jérémie Elkaïm, co-scénariste et acteur principal du film

Jérémie Elkaïm, co-scénariste et acteur principal du film

Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm se sont beaucoup investis pour que ce film voie le jour, enfilant de multiples casquettes

Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm se sont beaucoup investis pour que ce film voie le jour, enfilant de multiples casquettes

Jérémie Elkaïm et Valérie Donzelli, très disponibles et souriants, à l'issue de la rencontre avec les internautes

Jérémie Elkaïm et Valérie Donzelli, très disponibles et souriants, à l'issue de la rencontre avec les internautes

Par ailleurs je vous invite à vous rendre sur la page consacrée au film sur le site de Canal +, où vous retrouverez quelques vidéos intéressantes et sympathiques, notamment celle tournée à l’occasion de la projection (ceux qui me connaissent pourront m’y reconnaître dans l’assistance). Information qui vient de tomber : le film a remporté le prix du meilleur film au Festival d’Angoulême !

Photos film : www.allocine.fr (Fiche du film ici)
Photos avant-première : CinéScrat

Publicités

Une réflexion au sujet de « La guerre est déclarée (+ avant-première) »

  1. Ton 5 ***** est mérité !

    Film magnifique, qui prend aux tripes !
    Comme tu le dis, on sait de suite que le petit va survivre, ce qui d’une certaine manière libère le spectateur pour la durée du film.

    Jérémie Elkaïm et Valérie Donzelli de nouveau ensemble le temps d’un film. Ils jouent à la perfection le rôle qu’ils ont eu quelques années passées !

    Ce film nous montre le combat des parents contre la maladie au jour le jour.

    Je le recommande chaudement aux lecteurs du présent site !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s