Captain America : First Avenger (3D)

Affiche du film "Captain America : First Avenger"

Affiche du film "Captain America : First Avenger"

Depuis quelques années, étant plutôt du genre inculte en matière de comics, je prends beaucoup de plaisir à découvrir les super-héros à la sauce Marvel. Après Iron Man, après Thor plus récemment, et avant les très attendus Avengers l’année prochaine, place à Captain America, dont je ne savais quasiment rien avant d’aller voir le film.

Peggy Carter (Hayley Atwell) et Steve Rogers (Chris Evans) au rapport

Peggy Carter (Hayley Atwell) et Steve Rogers (Chris Evans) au rapport

Nous sommes dans l’Amérique du début des années 40. Steve Rogers, un jeune gringalet, vient de se faire battre une énième fois et git au milieu des poubelles, au fond d’une ruelle sombre, après une altercation qui a dégénéré en bagarre. Comme d’habitude, il a lutté jusqu’au bout, tenu tête à son adversaire, fait preuve de courage et de ténacité, mais n’avait pas physiquement les armes pour se défendre longtemps. Heureusement pour lui, comme souvent, son ami Bucky Barnes est intervenu à temps pour lui épargner trop de blessures. C’est que malgré son physique peu propice à la bagarre, Steve Rogers est un peu tête brûlée et n’a pas l’habitude de se laisser faire. Depuis quelques temps, il rêve d’intégrer l’armée américaine pour aller défendre son pays et ses compatriotes contre un ennemi de plus en plus pressant. Pour cela, Steve n’hésite pas à se présenter à chaque recrutement de l’armée dont il a connaissance, et à donner à chaque fois une identité différente. En effet, il est systématiquement recalé et n’est pas censé retenter sa chance… Lorsque Bucky lui annonce son départ imminent, fraîchement enrôlé, Steve tente à nouveau le coup sur une fête foraine. Si cela s’annonce plutôt mal, il rencontre un homme qui semble s’intéresser à lui : le Dr Abraham Erskine lui pose quelques questions pour cerner sa personnalité, notamment savoir quel est son but, quelles sont ses motivations. Très satisfait des réponses du jeune homme, le Docteur décide de lui donner sa chance et valide son dossier. Steve se retrouve ainsi quelques temps plus tard dans un camp d’entraînement militaire, où il est pris en charge par Peggy Carter. Sous les ordres du Général Chester Phillips, le jeune Rogers montre ses limites physiques. Face à des gens musclés, costauds et endurants, il est quasiment toujours à la traîne et les gradés s’étonnent de sa présence ici. On comprend que le but de ce camp d’entraînement est de sélectionner les hommes qui constitueront bientôt une armée d’un genre nouveau. Mais Steve saisit sa chance lors d’un test de bravoure : il est le seul à réagir correctement lorsque le Général leur balance une grenade (qui s’avèrera factice), et montre ainsi qu’il est capable se se sacrifier pour sauver plusieurs vies. C’est donc sur lui que le Dr Abraham Erskine et Howard Stark (le père de Tony, alias Iron Man…) vont tenter leur première expérience : transformer un jeune homme « ordinaire » en véritable guerrier, costaud, solide. Mais aussi obéissant, courageux, près à se battre jusqu’au bout pour son pays : c’est pour cela que Steve a été choisi, grâce à ses qualités humaines indéniables. L’opération, douloureuse, rend Steve Rogers quasiment méconnaissable : le gringalet a pris du volume, une musculature impressionnante, et une résistance à toute épreuve. Captain America est né ! Grâce aux compétences innovantes d’Howard Stark, et grâce à ses nombreuses qualités, il va pouvoir aller lutter contre la mystérieuse HYDRA, organisation ennemie menée par le terrible Red Skull… Mais avant de s’envoler pour l’Europe, notre nouveau super-héros va devoir se faire un nom, et pas forcément de la manière qu’il l’avait espéré…

Le mystérieux patron de l'HYDRA s'apprête à devenir Red Skull (Hugo Weaving)

Le mystérieux patron de l'HYDRA s'apprête à devenir Red Skull (Hugo Weaving)

Décidément, j’aime beaucoup ces films de super-héros. Captain America est d’un genre différent, ses muscles tout neufs et sa force physique artificielle sont utilisés avec intelligence, grâce au mental et à l’humanité d’un gamin qui s’est vu offrir un nouveau corps mais a gardé son caractère et ses qualités morales, son courage et sa persévérence. L’histoire, qui se déroule essentiellement pendant la Seconde Guerre Mondiale (mais sans que l’on n’y fasse réellement référence) est intéressante, l’action et l’humour sont présents, et on retrouve des personnages attachants. Chris Evans est impeccable dans la peau de ce personnage appelé à revenir au moins cinq fois sur nos écrans dans les prochaines années (seul et avec les Avengers). Hayley Atwell est surprenante dans le rôle de cette jeune gradée qui s’est frayée un chemin difficilement mais sûrement dans ce monde d’hommes, et a su garder une certaine sensibilité. Quant à Tommy Lee Jones, il est fidèle à lui-même dans ce rôle de Général charismatique et respectable, mais loin d’être une brute épaisse. Et le vilain méchant dans tout ça ? Hugo Weaving est quasiment méconnaissable lorsqu’il prend la forme de Red Skull. A noter aussi quelques références ou apparitions sympathiques, le traditionnel cameo de Stan Lee (le papa de Marvel) et le savoureux bonus pour celles et ceux qui auront la patience de rester sur leur siège jusqu’aux dernières lignes du générique. Les effets spéciaux sont également très réussis, notamment les passages avec Steve Rogers en gringalet. J’ai donc beaucoup aimé ce film, la 3D est bien faite mais pas indispensable car le film a été tourné en 2D et ce n’est qu’un gonflage numérique. Mais c’est bien fait et esthétiquement agréable !

Ma note : 4/5.

Captain America, toujours prêt à défendre son pays (Chris Evans)

Captain America, toujours prêt à défendre son pays (Chris Evans)

Photos film : www.allocine.fr (Fiche du film ici)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s