Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne (3D)

Affiche du film "Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne"

Affiche du film "Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne"

Grand amateur de Tintin depuis mon enfance, il m’arrive encore régulièrement de relire toute la série des BDs signées Hergé ou de revisionner les dessins-animés. C’est donc avec  beaucoup d’impatience que j’ai attendu la sortie du film de Steven Spielberg, annoncé comme révolutionnaire. A force de lire des articles élogieux et de voir les bandes-annonces en 3D, j’attendais beaucoup de ce film. Ai-je été comblé ?

Tintin cherche à résoudre une énigme avec l'aide de Dupond et Dupont

Tintin cherche à résoudre une énigme avec l'aide de Dupond et Dupont

Nous sommes à Bruxelles, sur une place où se tient une sorte de brocante. Tintin, le célèbre reporter, accompagné de son fidèle chien Milou, flâne de stand en stand, jusqu’à ce que son attention soit attirée par une magnifique maquette de bateau : il s’agit d’une réplique de la Licorne, navire de Feu le Chevalier François de Hadoque. Tintin décide alors d’acheter cette maquette qui sera du plus bel effet dans son salon. Mais à peine a-t-il pris possession de sa Licorne qu’un homme se présente et lui propose de la lui racheter au prix qu’il souhaitera. Surpris, et malgré l’insistance de Mr Sakharine – l’homme en question -, Tintin refuse et s’en va. Un autre homme, qui a assisté à la scène, l’interpelle et le met en garde contre de mystérieux gens qui selon lui ne reculeront devant rien… Tintin n’y comprend rien et rentre chez lui. Au cours d’une bagarre avec un chat du quartier, Milou fait tomber la fameuse maquette, dont le mât se brise, libérant un rouleau métallique qui glisse sous un meuble… Tintin n’a rien remarqué et est de toute façon prévenu par la concierge qu’un homme souhaite lui parler. Méfiant, il descend voir de qui il s’agit et reconnaît l’homme du marché, celui qui a tenté de le prévenir d’un danger imminent. Mais à peine l’homme a-t-il commencé à parler que des coups de feu puis une accélération de voiture se font entendre. L’homme est mortellement touché, mais parvient à surligner avec son sang certaines lettres d’un journal échappé de sa poche. « Karaboudjan » : voici l’énigme que Tintin va devoir résoudre pour comprendre pourquoi des hommes sont prêts à tuer pour une maquette de bâteau, et percer le mystère qui semble régner autour de la Licorne…

Le Capitaine Haddock et Tintin en pleine mer...

Le Capitaine Haddock et Tintin en pleine mer...

Une révolution était annoncée, on peut dire qu’elle est au rendez-vous : visuellement, ce film de Steven Spielberg est incomparable avec les autres films d’animation. On retrouve des décors et une ambiance fidèles aux bandes-dessinées, dans lesquels évoluent des personnages à l’aspect on ne peut plus réaliste, avec des mouvements fluides et un niveau de détails très élevé. Vive la motion-capture ! Les images sont vraiment bien faites, certains plans sont magnifiques, et la 3D apporte un petit plus esthétique même si elle n’est pas vraiment exploitée davantage que la mise en relief. Les personnages sont certes un peu différents d’aspect par rapport à la BD et aux dessins-animés, mais leur comportement est fidèle. Après, en ce qui concerne le scénario, on retrouve des personnages et scènes entièrement conformes aux histoires d’Hergé, mais aussi beaucoup de choses modifiées et adaptées par Steven Spielberg. Le réalisateur a pioché quasiment tous ses éléments dans l’oeuvre d’Hergé, mais a mélangé le tout et recréé sa propre version du secret de la Licorne. Ce qui peut déstabiliser les « puristes » de Tintin. J’ai moi-même été un peu dérouté la première fois que j’ai vu ce film, car je cherchais constamment à faire le rapprochement avec la BD et n’y parvenais pas pour certaines scènes complètement différentes ou certains personnages au rôle totalement modifié. Mais la seconde fois que j’ai vu le film, je l’ai davantage apprécié car je ne me suis pas pris la tête et ai pris le scénario à la Spielberg comme une nouvelle histoire. Tout simplement… Voilà pourquoi ce film peut d’un côté ravir les amateurs de Tintin (on retrouve les personnages, l’esprit, et beaucoup de clins d’oeil sympathiques), et d’un autre côté dérouter ceux qui s’attendent à voir sur grand écran un enchaînement « Le secret de la Licorne » suivi du « Trésor de Rackham le Rouge ». Passé l’effet de surprise, on ne peut que féliciter Spielberg. Et pour ma part, j’attends avec impatience le futur volet des aventures de Tintin…

Ma note : 4/5.

Le fidèle Milou est bien sûr de la partie

Le fidèle Milou est bien sûr de la partie

Photos : www.allocine.fr (Fiche du film ici)

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Les aventures de Tintin : le secret de la Licorne (3D) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s