A chaud : « Dans la tourmente » (note : 4/5) + avant-première

L'équipe du film "Dans la tourmente" - Bertrand Faivre (producteur), Christophe Ruggia (réalisateur), Clovis Cornillac (acteur), Abel Jafri (acteur) et Céline Sallette (actrice)

L'équipe du film "Dans la tourmente" - Bertrand Faivre (producteur), Christophe Ruggia (réalisateur), Clovis Cornillac (acteur), Abel Jafri (acteur) et Céline Sallette (actrice)

J’ai assisté mardi soir à l’avant-première du film « Dans la tourmente » organisée à l’UGC Ciné Cité Bercy en présence de l’équipe du film, dont quelques membres sont venus nous dire quelques mots sur le film avant la projection. L’histoire, sombre et réaliste, pourrait prendre place dans un journal télévisé : une entreprise marseillaise menace de licencier son personnel. En voulant préparer une manifestation, l’un des salariés – Franck – surprend une conversation entre son patron et un homme visiblement haut placé. Et y apprend que des camions sont en route pour venir démonter toutes les machines de production et les déménager à l’étranger, pendant le week-end, le patron empochant au passage 2 millions d’euros issus d’une caisse noire. Ne pouvant laisser faire cet acte qui condamne évidemment tous les employés du site à se retrouver au chômage et à faire un trait sur leurs indemnités, Franck décide de monter avec Max – un ancien collègue qui a sombré dans une sorte de marginalité après son licenciement et son divorce quelques années auparavant – une opération de représailles le soir même, pour récupérer l’argent. Mais l’opération ne va pas se passer comme prévu… Clovis Cornillac, Mathilde Seigner et surtout Yvan Attal m’ont laissé une excellente impression (j’ai envie de dire « comme d’habitude ») à l’issue de ce film, où leur interprétation est à la hauteur de leur talent. Le film nous tient en haleine du début jusqu’à la fin, nous entraînant aux cotés de ces hommes et femmes en galère, qui se battent pour « survivre ». Christophe Ruggia nous entraîne sur la seconde partie du film dans des paysages somptueux : les calanques. Voilà pourquoi j’ai aimé ce film. La fin m’a paru, à chaud, un peu abrupte, mais en réfléchissant je me suis dit que c’était peut-être le meilleur choix que pouvait faire le réalisateur…

Ma note : 4/5

Une critique et des photos de l’avant-première seront mises en ligne prochainement

Publicités

2 réflexions au sujet de « A chaud : « Dans la tourmente » (note : 4/5) + avant-première »

  1. Un thriller social noir … 3 acteurs Yvan Attal, Clovis Cornillac et Mathilde Seigner superbes comme d’habitude, (j’suis fan <3), une relation complexe avec un jeu d’acteurs juste et criant de vérité nous plonge dans le désespoir d’ouvrier pour sauvegarder leur emploi …. Un bémol, la fin, je n’ai pas aimé… pas très cohérente et réaliste… mais à part ce détail, bon film à voir pour le trio

    • J’ai comme toi été, sur le coup, un peu… non pas déçu mais on va dire déstabilisé par cette fin un peu abrupte, mais en y réfléchissant bien (et aussi en discutant de cette fin avec d’autres personnes) je pense qu’il ne pouvait pas y avoir meilleure fin : là on reste dans le flou, on peut imaginer tout et son contraire, et ça apporte une bonne dose de crédibilité au film (je vois déjà les critiques acerbes en cas de fin heureuse en disant qu’on n’y croit pas, et les « anti-mélo » en cas de fin malheureuse) donc au final, je comprends le choix du réalisateur et ça me convient.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s