Lock Out (+ avant-première mondiale)

Affiche du film "Lock Out"

Affiche du film "Lock Out"

Le lundi 2 avril, j’ai pu assister à l’avant-première mondiale du film « Lock Out », organisée à l’UGC Ciné Cité Rosny. Pour l’occasion le cinéma et EuropaCorp avaient fait les choses en grand : les deux plus grandes salles (complètes pour l’occasion) pour deux séances en quasi simultané, la présence des deux jeunes co-producteurs du film, Leïla Smith et Marc Libert, celle de l’acteur principal Guy Pearce, et la venue surprise – pour présenter le film et également faire le traducteur pour l’acteur australien – du scénariste du film, qui n’est autre que Luc Besson !

Snow (Guy Pearce) ne peut compter que sur lui-même pour accomplir sa difficile mission...

Snow (Guy Pearce) ne peut compter que sur lui-même pour accomplir sa difficile mission...

Le film nous emmène dans le futur, dans les années 2070 pour être plus précis. Une gigantesque prison spatiale permet de « conserver » dans l’espace les 500 prisonniers jugés les plus dangereux. Sur MS One, ces derniers sont conservés dans un sommeil artificiel, et enfermés dans des sortes de petits compartiments individuel hermétiques. Emilie Warnock, fille du Président des Etats-Unis, s’y rend avec sa garde rapprochée afin d’y mener une mission humanitaire. Lors d’un entretien avec un prisonnier « réveillé » pour l’occasion, un incident se produit et il parvient ainsi à s’échapper. C’est alors le début d’une violente mutinerie à bord d’MS One, puisque la plupart des prisonniers sont libérés et se retrouvent ainsi maîtres à bord, car beaucoup plus nombreux que le personnel livré à lui-même. Lorsque le Président apprend que sa fille est à bord, qui plus est blessée, il donne carte blanche pour aller la chercher et la ramener saine et sauve. C’est là qu’intervient Snow, un agent mis sur la touche et emprisonné suite à une opération qui a mal tourné, bien qu’il se clame innocent. On lui laisse le choix entre rester toute sa vie en prison ou partir, seul, sur MS One pour délivrer la fille Warnock et la ramener sur Terre. Au départ peu enclin à effectuer cette mission suicidaire, Snow finit par accepter lorsqu’il apprend qu’il pourra peut-être, à bord de la prison spatiale, trouver des preuves de son innocence par le biais d’un de ses anciens coéquipiers, qui y est enfermé. La mission s’annonce des plus délicates…

Emilie Warnock (Maggie Grace) et Snow (Guy Pearce) doivent rapidement trouver un moyen de s'échapper de la prison spatiale MS One...

Emilie Warnock (Maggie Grace) et Snow (Guy Pearce) doivent rapidement trouver un moyen de s'échapper de la prison spatiale MS One...

Je suis allé voir ce film sans en savoir grand chose, mis à part le casting et le synopsis. Je ne savais même pas que Luc Besson était impliqué dans ce projet, aussi quelle ne fut pas ma surprise lorsque le directeur de l’UGC Ciné Cité Rosny nous a annoncé sa présence. Je ne suis pas un grand amateur des films de science-fiction, du moins futuristes. Parfois ça passe, parfois non… Mais là ce fut pour moi une bonne surprise, j’ai tout de suite accroché. Le scénario est dans l’ensemble bien ficelé, l’action est omniprésente, le casting est convaincant, notamment le duo Guy Pearce / Maggie Grace qui fonctionne très bien. J’ai adoré l’humour que l’on rencontre tout au long du film, avec de nombreuses répliques cinglantes, décapantes, et un personnage principal qui m’a un peu rappelé un certain John McClane dans sa façon d’être… Autre détail : j’ai trouvé la VF très bien faite. Tout n’est pas parfait, mais pour une première réalisation (James Mather et Stephen St. Leger) c’est déjà du costaud, un bon divertissement sans prise de tête. J’ai prévu de le revoir…

Ma note : 4/5

Je vous conseille la vidéo ci-dessous, qui résume cette avant-première, et dans laquelle celles et ceux qui me connaissent pourront me voir à deux reprises…

Retrouvez également des photos de l’avant-première sur la page Facebook de l’UGC Ciné Cité Rosny.

J’ai effectué moi-même quelques photos et une vidéo de cette avant-première, que je mettrai en ligne ultérieurement.

Photos film : www.allocine.fr (Fiche du film ici)

Une réflexion au sujet de « Lock Out (+ avant-première mondiale) »

  1. Très bonne surprise pour ce thriller d’anticipation. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi bien. Adrénaline, humour, deux trois coup de feu, des méchants, des très très fous ^^ lool et un duo PIERCE/GRACE (le coté charme du film) dans le classique les opposés s’attirent ;)), en fait un très bon divertissement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s