A chaud : « Expendables 2 » (note : 5/5) + photos de l’avant-première

Photo-call des acteurs lors de l'avant-première "Expendables 2" au Grand Rex (Jean-Claude Vandamme, Arnold Schwarzenegger, Sylvester Stallone, Jason Statham et Dolph Lundgren)

Photo-call des acteurs lors de l’avant-première « Expendables 2 » au Grand Rex (Jean-Claude Vandamme, Arnold Schwarzenegger, Sylvester Stallone, Jason Statham et Dolph Lundgren)

J’ai assisté la semaine dernière à l’avant-première française du film « Expendables 2 », organisée au Grand Rex de Paris en présence des acteurs Dolph Lundgren, Jason Statham, Jean-Claude Vandamme, Arnold Schwarzenegger et Sylvester Stallone.

C’est dans une ambiance survoltée que les acteurs sont entrés dans la salle, après être arrivés un par un en voiture devant une foule de fans qui attendaient pour certains depuis tôt le matin devant le cinéma parisien. Après une séance de dédicaces dans la rue, puis le traditionnel photo-call, les cinq « Expendables » sont montés sur scène et ont répondu chacun leur tour aux questions des animateurs, ont visiblement apprécié l’ambiance qui régnait dans cette magnifique et immense salle, puis sont repartis avant la projection du film.

Les acteurs d'"Expendables 2" sur la scène du Grand Rex

Les acteurs d' »Expendables 2″ sur la scène du Grand Rex

Concernant le film, je l’ai personnellement adoré ! J’avais déjà bien aimé le premier, le second va encore plus loin au niveau « hommages » et « clins d’oeil ». Le casting est impressionnant, et chaque acteur a son petit moment de gloire, son clin d’oeil (par rapport à sa filmo ou par rapport à sa personnalité). Alors oui, certes, c’est un film « de bourrins », qui respire la testostérone, avec des scènes de castagne, des gros bras, des gros flingues, et quelques bons passages où ça défouraille à tout va. Mais si on est dans leur « trip », si on aime ces acteurs et/ou les films qu’ils ont fait par le passé, on ne peut que passer un excellent moment devant ce film. Si vous avez trouvé le premier « inutile » ou « sans intérêt », passez votre chemin… Si vous avez adoré, alors foncez !

Cinq "monstres sacrés" du cinéma d'action sur la scène du Grand Rex !

Cinq « monstres sacrés » du cinéma d’action sur la scène du Grand Rex !

Ma note : 5/5

Critique complète + autres photos prochainement.

(Photos : CinéScrat)

A chaud : « Rebelle » en 3D (note : 4/5)

J’ai mis un peu de temps avant de réellement accrocher à l’histoire, mais me suis ensuite bien pris au jeu. Les images sont magnifiques, la 3D très bien faite (qui plus est dans une salle bien réglée) et le film ravit les petits comme les grands. Une belle réalisation Disney – Pixar !

A chaud : « Bowling » (note : 4/5)

Inspiré d’une histoire vraie, ce film m’a bien plu, porté par des actrices excellentes (Mathilde Seigner, Catherine Frot, Firmine Richard et Laurence Arné) et quelques seconds rôles masculins (François Bureloup, Mathias Mlekuz, sans oublier les apparitions remarquées d’Alex Lutz et Eric Naggar) efficaces. On rit, on sourit, et on admire les paysages bretons (Carhaix notamment) régulièrement mis en valeur. Un bon moment de détente !

Ma note : 4/5

Critique prochainement

A chaud : « The Dark Knight Rises » (note : 5/5)

Je vais la faire simple et courte : j’ai passé un excellent moment devant ce film (premier Batman que je voyais au cinéma, après avoir raté le premier et vu le second en DVD uniquement). On ne voit pas le temps passer, le méchant (Bane, interprété par un Tom Hardy méconnaissable) est vraiment très méchant, et il y a beaucoup de rebondissements dont certains inattendus. La fin ? Ne comptez pas sur moi pour la divulguer, elle est tout simplement à la hauteur des attentes et interrogations qu’elle suscitait depuis des mois.

Ma note : 5/5

Critique prochainement

A chaud : « Paris-Manhattan » (note : 4/5)

Je suis allé voir ce film par pure curiosité, après en avoir vu la promo au journal télévisé, et surtout pour y voir Alice Taglioni – actrice que j’aime beaucoup – et Patrick Bruel – que j’ai adoré dans « Le prénom« . Ce n’est pas le film qui plaira forcément à tout le monde, c’est relativement calme, et il faut accepter de voir le personnage principal parler à son poster de Woody Allen à plusieurs reprises. Mais pour ma part ces petits détails ne m’ont nullement dérangé, et j’ai passé un bon moment. L’histoire est originale et on retrouve beaucoup d’acteurs habitués aux seconds rôles (Michel Aumont, Marie-Christine Adam…), ainsi que d’autres que l’on voit plus souvent dans des séries ou téléfilms (Marine Delterme, Yannick Soulier…), et qui m’ont tous bien plu. Un film sympa donc, qui donne le sourire, et qui nous offre une petite surprise 😉

Ma note : 4/5

Critique prochainement

A chaud : « Safe » (note : 3/5)

J’ai vu la plupart des films avec Jason Statham ces derniers temps, et commence à m’habituer au personnage, du moins au type de personnage qu’il joue la plupart du temps. Je savais donc que j’allais pouvoir laisser mon cerveau à l’entrée de la salle et admirer de belles scènes de castagne, de meurtres et d’action. Je n’ai pas été déçu ! Il n’y a quasiment pas un seul temps mort, le suspense est de mise, et surtout l’acteur se déchaîne à plusieurs reprises contre des Russes, des Chinois et même des flics ripoux américains. Certaines scènes et répliques sont d’ailleurs très drôles ! Après j’ai eu comme une impression de réchauffé, que ce film n’apportait pas grand chose de neuf… Mais en même temps ce n’était pas le but et je savais ce que j’allais voir !

Ma note : 3/5

Critique prochainement

A chaud : « Piégée » (note : 3/5)

Après « Contagion » qui m’avait un peu laissé sur ma faim, c’est le second Soderbergh avec un casting détonnant que je tente en l’espace d’un an. Et je suis là aussi resté sur ma faim… L’idée est bonne, les acteurs sont bons, notamment la belle et combative Gina Carano qui passe la moitié du film (si ce n’est plus) à se battre contre des hommes ou à tenter de leur échapper. Certaines scènes sont très bien faites, notamment lorsque l’héroïne s’enfuit dans Dublin et doit rester vigilante en permanence, on ressent bien cette tension de tous les instants grâce aux effets de caméra. Mais globalement j’ai trouvé le film un peu plat, certaines scènes un peu exagérées, et si au final je n’ai pas passé un mauvais moment, je ne me suis pas régalé non plus…

Ma note : 3/5

Critique prochainement

A chaud : « The Amazing Spider-Man » en IMAX 3D (note : 5/5)

J’avais déjà vu le film en 3D « classique » (système RealD) la semaine dernière, et avais passé un excellent moment (pour une fois pleinement satisfait de la qualité de la projection 3D, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas…). Mais j’attendais de le revoir en IMAX 3D pour pouvoir comparer et donner un avis plus complet.

Le film : je n’avais vu aucun des Spider-Man de Sam Raimi et ne peux donc pas comparer. Je connaissais le personnage de Peter Parker / Spider-Man grâce à quelques BD et dessins-animés quand j’étais enfant, mais ne connaissais pas vraiment l’histoire du personnage. J’ai donc beaucoup apprécié ce film qui traite dans un premier temps du jeune Peter Parker, lequel se pose des questions sur ses parents disparus, et se découvre (je ne dirai pas comment ni pourquoi) des super-pouvoirs qu’il va devoir apprendre à maîtriser, canaliser et utiliser au mieux. C’est (d’après les gens qui ont vu la première trilogie) une nouvelle approche de la « naissance » de Spider-Man, crédible et bien interprétée par le jeune Andrew Garfield. Nouvelle petite amie aussi avec Gwen Stacy (interprétée par la sublime Emma Stone, compagne de l’acteur dans la vraie vie). Dans un second temps, Spider-Man s’investit lui-même d’une mission (puis d’autres…) qui lui tient à cœur, et va devoir affronter un méchant particulièrement… méchant et dangereux (l’excellent Rhys Ifans). Avec beaucoup d’action, des scènes spectaculaires et impressionnantes en 3D, sans oublier beaucoup d’humour. Je n’ai pas vu le temps passer et ai vraiment adoré ce film ! Je ne connaissais pas Andrew Garfield, savais juste qu’il était passionné par Spider-Man depuis sa plus tendre enfance, et bien ça se voit ! Superbe performance ! Attention, il y a une scène bonus au milieu du générique 😉

La version IMAX 3D : ayant déjà passé un excellent moment en 3D classique (certaines scènes sont magnifiques d’un point de vue visuel, et très impressionnantes si l’on est bien placé dans la salle, et bien que la première partie du film soit essentiellement en simple relief, à peine prononcé, quasiment visible sans lunettes) la première partie ne m’a impressionné que par la netteté et la qualité de la 3D (deux projecteurs à la place d’un adaptateur RealD avec les défauts inhérents à cette technologie, ça aide). L’image restant désespérément au format Scope (c’est à dire le format large classique des projections 2D standard) sur la première moitié du film. Mais lorsque les scènes de combat, les effets spectaculaires et notamment la « Spider-View » arrivent, on voit de plus en plus souvent l’image s’étirer vers le bas et vers le haut, et occuper toute la surface de l’écran. Cela ne représente au final qu’à peine une demie-heure de réel IMAX, mais quelle claque, notamment sur le final ! Avec la taille de l’image très immersive, la 3D très bien travaillée, et le son à la sauce IMAX, on a vraiment l’impression d’y être… Du grand spectacle, qui ne m’a pas fait regretter le prix de la place. Dommage que seules certaines scènes soient en plein écran, mais c’est déjà ça !

Ma note : 5/5

Critique prochainement

A chaud : « Les Kaïra » (note : 3/5)

C’est par pure curiosité que je suis allé voir ce film le jour de sa sortie, car je ne connais pas la mini-série des trois personnages principaux mais avais lu et entendu depuis quelques temps des commentaires élogieux sur cette comédie… J’ai donc voulu aller me faire ma propre opinion. J’ai passé dans l’ensemble un bon moment, j’ai ri sur pas mal de scènes, souri sur d’autres, après c’est quand-même (mais c’est probablement volontaire et assumé) bourré de clichés sur les cités et leurs habitants. L’humour de ce film concerne beaucoup les gens qui vivent ou ont vécu dans une cité, voilà pourquoi je me suis moins senti concerné par certaines scènes. Le trio d’acteurs s’est fait plaisir, certains seconds rôles sont savoureux (et il y a beaucoup de « guests »), dans l’ensemble le sujet est bien maîtrisé. Attention, ce film n’est pas à montrer à tout le monde… J’ai vu des parents ressortir rapidement de la salle avec leurs jeunes enfants. Il faut dire qu’avec une certaine Katsuni au casting (je ne citerai pas le nom de l’autre guest issu du même milieu que l’on voit à la fin du film) et avec le sujet principal du film (trois jeunes de banlieue qui veulent devenir des stars du porno), il faut s’attendre à quelques scènes et images crues, plus que dénudées ! Ce qui ne déplaira pas à tout le monde 😉

Ma note : 3/5

Critique prochainement

A chaud : « Mains armées » (note : 4/5) + photo de l’avant-première

Roschdy Zem, Leïla Bekhti et Pierre Jolivet lors de l'avant-première de "Mains armées" à l'UGC Ciné Cité Rosny

Roschdy Zem, Leïla Bekhti et Pierre Jolivet lors de l’avant-première de « Mains armées » à l’UGC Ciné Cité Rosny

Mardi 3 juillet avait lieu à l’UGC Ciné Cité Rosny une avant-première du film « Mains Armées » suivie d’un débat avec le réalisateur Pierre Jolivet et ses deux acteurs Leïla Bekhti et Roschdy Zem. J’aime beaucoup ces deux acteurs, et il faut également ajouter au casting le charismatique Marc Lavoine. Ce film m’a beaucoup plu, avec un suspense omniprésent, des acteurs convaincants, et une réalisation efficace de Pierre Jolivet. La fin (je n’en dirai pas plus) peut laisser certains spectateurs sur leur faim, mais personnellement cela ne m’a pas dérangé, et le réalisateur a justifié son choix par la suite… Les fins « ouvertes », on aime ou on n’aime pas, mais au moins chacun est libre d’imaginer ce qu’il veut (les acteurs ayant ainsi chacun leur propre vision – opposée – du final de ce film). Un (très) bon policier français, un bon moment de cinéma. Merci aux équipes de l’UGC Ciné Cité Rosny d’avoir organisé cette soirée, et merci à l’équipe du film pour sa disponibilité.

Ma note : 4/5

Critique + photos de l’avant-première prochainement